FAQ

FOIRE AUX QUESTIONS

Une bonne désinfection est influencée par les facteurs suivants

1. Le temps de contact du produit sur les surfaces:
Un désinfectant ne tue pas immédiatement les virus et germes sur une surface, il faut le laisser agir et ce, même s’il s’agit du meilleur produit désinfectant avec une super puissance. Si par exemple, vous avez une équipe d’entretien sanitaire qui ne donne que 30 secondes d’efficacité à votre produit pour agir au lieu du 10 minutes nécessaire, il n’y aura aucune différence visuelle, par contre le risque de contamination restera en place. Il en est de même si le produit est appliqué et essuyé immédiatement.
*Se référer au protocole de traitement*

2. La puissance du produit utilisé :
Il existe plusieurs niveaux de puissance de désinfection et cette puissance dépend de la molécule (produit) utilisée. Cette dernière peut être bactéricide (tue les bactéries), virucide (tue les virus) et/ou fongicide (tue les champignons).

3. Dosage du produit :
Le dosage du produit est une étape importante de la désinfection. Si le produit est trop dilué, la désinfection ne sera pas optimale, voir inefficace. De l’autre côté, si le produit est trop concentré, il pourrait abîmer les surfaces ou encore être dangereux pour l’utilisateur. De plus, une fois le mélange fait, il faut tenir compte de sa durée de vie qui est variable.

4. L’importance du produit utilisé:
Tout désinfectant n’est pas nécessairement efficace contre tous virus. Il est donc important d’utiliser un produit possédant un DIN (numéro d’identification de drogue) attribué par Santé Canada et de s’attarder aux fonctions du produit.

5. S’attarder aux endroits fréquemment touchés :
Les poignées de porte, interrupteurs, téléphones sont, entre autres, des objets qu’il ne faut pas oublier lors de la désinfection.

6. Propreté de la surface :
Pour être le plus efficace possible, le désinfectant ne doit pas être appliqué sur une surface sale ou contenant des résidus d’un détergent nettoyant. Idéalement, la surface est nettoyée et désinfectée avec le même produit.

 

  • Réduisent à 99% le risque de transmission des virus et des germes par voie indirecte.
  • Préviennent la propagation par contamination croisée.
  • Permettent une désinfection individualisée, basée sur un protocole valide et bien établi.
  • L’application du protocole est spécifique aux besoins et faite par des techniciens formés.
  • Sécurisent les lieux.
  • S’accompagnent de méthodes informatives permettant de diminuer les risques d’infection en tout temps.

Contrairement aux autres méthodes de mise en place, la pulvérisation de microgouttelettes permet d’atteindre toutes les surfaces de façon homogène et ce, sur 360 degrés. Ainsi, aucun endroit n’est oublié.

Aussi, comme le rinçage ne fait pas partie intégrante de la désinfection, mais qu’il est recommandé sur une surface sujette au contact des aliments ainsi qu’aux objets pouvant être portés à la bouche, la pulvérisation permet de passer outre cette étape.

Le coût de désinfection par pulvérisation est également peu dispendieux puisque le processus se fait rapidement et nécessite peu de main-d’œuvre.

*Se référer au protocole de traitement*

Secteur résidentiel : les résidences, les CHSLD, les habitations en copropriétés.

Secteur commercial: les salles d'entraînement, les espaces de bureaux groupés et/ou partagés, les salles de spectacle et/ou d’évènements, cinémas, les restaurants, les bars, les terrasses, les entrepôts de marchandises et/ou avec espaces de livraison, les installations industrielles, les entreprises de transport de personnes et de distribution, les entreprises manufacturières, les magasins de détails, les banques et institutions financières, les pharmacies, les stations-services, etc.

Secteur institutionnel: les transports, les aires de repos publiques, les garderies et Centres de Petite Enfance, les écoles, les cliniques médicales et service public de transport.

Désinfection: Inactivité des virus et germes sur une surface. Enlève 99% des germes.

Nettoyage/assainissement:  Une démarche visant à améliorer la situation sanitaire globale de l'environnement dans ses différents composants. Il comprend la collecte, le traitement et l'évacuation des déchets liquides, des déchets solides et des excréments.

Par contact:

  • Contact direct: Contact physique étroit, sans intermédiaire, entre une personne infectée et une personne réceptive.
  • Contact indirect: Se produit lorsqu’une personne entre en contact avec un objet ou des mains contaminés et porte le microbe à un endroit pouvant constituer une porte d’entrée pour l’infection (bouche, nez, yeux).

Par gouttelettes:

Survient lorsqu’une personne infectée projette dans l’air (toux, éternuement, parlant) des gouttelettes respiratoires contenant l’agent infectieux. Ces gouttelettes peuvent être projetées sur une distance maximale de 2 mètres et se déposent sur le nez, la bouche ou les yeux d’une personne. Les gouttelettes ne restent pas en suspension dans l’air. Tous les agents infectieux transmissibles par gouttelettes peuvent contaminer l’environnement et se transmettre par contact indirect.

 Par voie aérienne:

Se produit lorsque le microbe, présent dans des microgouttelettes respiratoires ou dans des particules de poussière en suspension dans l’air est inhalé. Le microbe peut rester dans l’air pendant une longue période et être dispersé par les courants d’air sur une distance de plus de 2 mètres. Les infections transmises par voie aérienne sont peu nombreuses. Tous les agents infectieux transmissibles par voie aérienne peuvent contaminer l’environnement et ainsi se transmettre par contact direct et indirect.

Toutes les études s’entendent pour dire que les virus et germes peuvent rester sur les surfaces entre 2 heures et 12 jours; tout dépend du type de surface, de la température et de l’humidité.

Malgré le faible risque pour les utilisateurs, personne ne doit se trouver dans le rayon de travail des techniciens durant la pulvérisation. Nos techniciens portent un système respiratoire adéquat, annulant tout risque de danger.

La méthode de pulvérisation nécessite environ 1 minute pour que les microgouttelettes puissent se déposer sur les surfaces. Par contre, comme nous préconisons la prévention et la sécurité pour tous, il est recommandé, dans nos protocoles de travail, de laisser les lieux libres pour une durée de 10 minutes.

*Se référer au protocole de traitement*

C’est avec fierté que nous affirmons que les produits utilisés sont fabriqués au Québec, ainsi que la majorité de notre outillage utilisé.

Le numéro d'identification de drogue (DIN) est un numéro de huit chiffres attribués par Santé Canada avant qu’un produit soit commercialisé au Canada. Le DIN est unique et sert d’outil permettant le suivi et le rappel des produits sur le marché, les inspections et la surveillance de la qualité.

Le DIN indique au consommateur que le produit a été homologué à la suite de l'évaluation de sa formulation, de son étiquetage et de sa notice d'utilisation. Un produit pour la santé vendu au Canada qui ne possède pas de DIN n'est pas conforme à la loi canadienne.

Grâce à des tests effectués en laboratoire, nous sommes en mesure de confirmer que nos traitements sont efficaces contre les virus et germe à large spectre.

Vous désiré obtenir la liste complète?